Comment payer son architecte ?

Comment payer son architecte ? Quels sont les points à connaître pour ne pas avoir de mauvaises surprises ? On vous dit tout !

Vous venez de vous lancer dans un projet de construction d’une maison ou de rénovation d’un appartement et vous avez été obligés de faire appel à un architecte. En effet, si un dépôt de permis de construire a été déposé en mairie, la loi impose la présence d’un architecte sur le chantier. Professionnel indépendant, celui-ci est libre de fixer ses honoraires comme bon lui semble. Alors, comment payer son architecte ? Quels sont les points à connaître pour ne pas avoir de mauvaises surprises ?

Faire établir un devis

Si le statut d’indépendant permet à un architecte de se faire payer comme il le souhaite, il n’en demeure pas moins qu’il doit établir un devis. En effet, quel que soit la base du règlement définie, il vous faut impérativement obtenir un devis sur lequel la base du règlement sera marqué.

Honoraires sur le coût global du chantier, facturation à la vacation, facturation à la tâche ou encore facturation à l’heure, il vous faut absolument savoir ce qu’il en ait. Si vous ne savez pas comment demander un devis, la plateforme www.architekte.fr peut vous mettre en relation avec plusieurs architectes pour demander un devis.

Comment payer son architecte ?

Une fois que vous connaissez la base de facturation de votre architecte, la majeure partie du temps il s’agit d’un pourcentage sur le montant global des travaux, il suffit de payer.

Régler son architecte peut se faire de différentes façons :

  • un acompte à la commande : comme pour tout professionnel, votre architecte peut vous demander un acompte à la commande. Généralement il faut compter 30%. Attention au solde à payer qui peut être important.
  • sur situation de travaux : on appelle situation de travaux une facture intermédiaire qui est proportionnelle à l’avancement des travaux. Cette facture couvre les prestations des entreprises, ainsi que la part relative à la maîtrise d’oeuvre. Ce type de facture a l’avantage d’être échelonnée et d’être payée de façon mensuelle. Cette solution permet également d’exercer un moyen de pression en cas de retard de chantier ou en cas de problèmes ou de malfaçons.
  • En conservant une retenue de garantie de 5% : ne payez jamais la totalité de votre chantier avant d’avoir fait la réception finale. Ainsi, il est courant dans le bâtiment d’appliquer une retenue de garantie de 5%. Cette retenue ne sera débloquée qu’à la fin du chantier avec la levée des réserves (retenue de parfait achèvement) ou alors un an après la réception des travaux. Sur certains chantiers de grande ampleur les deux peuvent être appliquées.

Les subventions

Ne négligiez pas les aides à la rénovations ! Si vous devez réaliser des travaux de grande ampleur et avez quelques difficultés à tout payer, n’oubliez pas que de nombreux dispositifs d’aides sont disponibles. En fonction de la nature des travaux (notamment énergétiques) il est possible d’avoir un crédit d’impôt, un prêt à taux zéro ou encore des subventions de l’ANAH.

Et puis, voyez s’il n’est pas possible de faire baisser la facture avec des matériaux moins onéreux. Si la facture de votre architecte est proportionnelle aux montants des travaux globaux, elle baissera également de facto.

Author: stephm59



Plus de 1 000 architectes sélectionnés

Prêt(e) à commencer ?

Vous aimerez aussi